PARTAGER

MamAfrika TV | Par Allain Jules

SOTCHI, Russie (07h37) – « Game over », comme le dirait Donald Trump, le président américain. Les rêves ricains et des pays du Golfe se sont évanouis. Les choses sont désormais claires, malgré les objections occidentales et américaines. Le président syrien Bachar al-Assad est bel et bien l’homme de la situation. Un processus électoral sous l’égide de l’ONU ne peut permettre aux usurpateurs de prendre le pouvoir en Syrie.

Inquiets, les Etats-Unis ont demandé la teneur des discussions entre les présidents Poutine et Assad. Du coup, après sa rencontre avec Bachar el-Assad, Vladimir Poutine a téléphoné à Donald Trump pour faire le point. Moscou est s’engagé à rétablir l’ordre en Syrie, en éradiquant notamment le terrorisme, et en prenant désormais des mesures pour un pacification politique…

Poutine mérite le prix Nobel de la Paix…

2 COMMENTAIRES

  1. L’Europe a délégué aux États-Unis le colonialisme qu’elle a arrêté après la 2ème guerre mondiale et les américains sont allés foutre la merde en Corée, au Viet-Nam, en Irak, en Libye, au Yémen, en Palestine (en envoyant des milliers de tonnes de munitions à Israël pour l’opération Plomb Durci dans la Bande de Gaza) .

  2. Malgré le pouvoir de l’argent, le pouvoir des principes finira toujours par l’emporter.
    un principe que nous portons en nous vaut bien mieux q’un sac de dollars.
    Dés le début M. Assad a refusé d’offrir son pays et son peuple aux terroristes
    et leurs soutiens Golfo-occidentaux, félicitations M. le Président.

LAISSER UN COMMENTAIRE