PARTAGER

MamAfrika TV | Par Allain Jules

DEIR EZZOR, Syrie (06h05) – Les Forces armées irakiennes et syriennes ont complètement enveloppé le soi-disant Etat islamique (EI/Daesh) entre les gouvernorats de Deir Ezzor (Syrie), Al-Anbar (Irak) et Salaheddine (Irak), alors qu’elles se préparent pour leur dernière grande opération contre le groupe terroriste.

Le front occidental

L’Armée arabe syrienne et les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis ont réussi à s’emparer de la plus grande partie du gouvernorat de Deir Ezzor au cours des deux derniers mois, laissant à Daesh une petite marge de manoeuvre pour un hypothétique recul.

En particulier, l’Armée arabe syrienne a libéré toutes les grandes villes du gouvernorat de Deir Ezzor, tandis que le Conseil militaire de Deir Ezzor des forces démocratiques syriennes a pris la plupart des champs pétrolifères de la province, y compris la raffinerie Al-‘Umar. Ce qui annonce sans doute des confrontations à venir d’où, un mauvais calcul américain.

Avec leurs pertes récentes près d’Albukamal, l’EI est maintenant principalement confiné à la rive orientale de la vallée de l’Euphrate, où ils se préparent à faire leur dernier combat dans l’est de la Syrie.

Le front de l’Est

L’Armée irakienne, aux côtés de Hashd Al-Sha’abi (unités de mobilisation populaire) et de la police fédérale, a libéré toutes les grandes villes de l’ouest d’Al-Anbar, forçant l’EI à chercher refuge au nord d’Al-Qa’im.

Pour aggraver les choses pour l’EI, ils sont bloqués dans un vaste espace ouvert aux frappes aériennes irakiennes et américaines. Les Forces armées irakiennes feront leur dernière poussée à partir de trois axes différents: Al-Qa’im (sud), Al-Sayniyah (est) et Al-Hadhar (nord).

À l’instar de l’Armée syrienne, les Forces armées irakiennes devraient être en mesure d’achever leurs opérations finales contre l’EI d’ici la nouvelle année, car elles sont beaucoup plus nombreuses que le groupe terroriste et possèdent une plus grande puissance de feu…

1 commentaire

  1. Espérons que d’ici là, les chefs de l’organisation terroriste Daech, dont l’horrible Abou Bakr Al Baghdadi, (si tenté il n’a pas déjà été exfiltré par la CIA…) soient capturés ou liquidés.
    Car, c’est dans cette région à cheval avec l’Irak et la Syrie où se cacheraient les gros poissons de Daech, selon les services de renseignements irakiens et syriens.
    Concernant les FDS, aucune confiance, dans la mesure où ils sont soutenus par les américains, d’ailleurs, lorsqu’ils ont repris Raqqa, des centaines de terroristes de Daech ont été volontairement lachés dans la nature de façon à les recycler en de « rebelles modérés » pour les prochaines guerres impérialistes américaines à venir, sans doute.

    http://www.lefigaro.fr/international/2017/11/14/01003-20171114ARTFIG00209-syrie-les-soldats-de-daech-auraient-beneficie-d-un-accord-pour-quitter-raqqa.php

LAISSER UN COMMENTAIRE