PARTAGER
Place al-Sawameh, à Raqqa, aujourd'hui

MamAfrika TV | Par Allain Jules

Les terroristes tremblent partout en Syrie et ailleurs. C’est le chant du cygne ! Le temps des terroristes est désormais compté en Syrie. Les gains des forces syriennes et de leurs alliés comme le Hezbollah ont été très significatif cette dernière semaine. Piégés, les terroristes se livrent, en vrai, nonobstant leurs faux combats relatifs à perturber le cessez-le-feu, à de vraies luttes intestines.

Soldats syriens à Homs aujourd'hui
Soldats syriens à Homs aujourd’hui

Pris dans une embuscade tôt ce matin à Deir Ezzor, des membres de Daesh ont tiré dans le dos de leurs amis qui ont préféré fuir les combats au lieu d’affronter l’armée arabe syrienne. C’est vrai qu’aujourd’hui le combat est inégal. Avec les frappes russes, qui nettoient d’abord le terrain avant l’entrée en jeu de l’artillerie, rien n’est plus possible pour les terroristes…

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter

Lattaquié la belle 

C’est cette dynamique de la progression et la destruction des cibles terroristes qui fait que, l’armée syrienne a pris le contrôle intégral de 85% de la province de Lattaquié. Il reste à l’armée arabe syrienne, accompagnée dans cette tâche avec le Hezbollah libanais, de sécuriser ses prises militaires. Ces dernières sont le point stratégique de Nawareh, Saraf, al-Dorreh, al-Sarmanieh, al-Zeytounia et les régions de al-Younesiya. Ensuite, il faudra simplement contrôler les 15% restant, qui sont localisés dans des zones peu accessibles. Néanmoins, la province côtière de Lattaquié connait un dynamisme démographique important avec un afflux sans précédent de déplacés qui fuient les combats du reste de la Syrie.

Homs le retour !

L’armée arabe syrienne a poursuivi ces dernières heures, son offensive contre les terroristes dans la province de Homs. Les combats sont non-stop. Ils ont permis et contribué à voir plus clair les progrès sur le terrain. C’est ainsi que, les zones de Homs encore sous occupation terroristes sont nettoyés avec parcimonie. Daesh est définitivement chassé, notamment dans les collines de la partie orientale de la province de Homs où, il pouvait contrôler les mouvements de l’armée syrienne et se cacher. Dans cette offensive tous azimuts, les terroristes de Daesh, en fuite, ont laissé derrière eux de nombreux morts sur le champ de bataille, aussi bien près de Tal al-Sater al-Kabir dans la partie occidentale de l’ancienne ville assyrienne de Quaryatayn, ainsi qu’ailleurs, comme à Talal al-Soud.

LIRE AUSSI : FRAPPES RUSSES. Syrie (Raqqa): fuite et défection de nombreux terroristes de Daesh

Cette offensive coupe la route de Palmyre (Tadmor) et, les terroristes ne peuvent plus recevoir d’aide, ce qui sera probablement la seconde étape, la reprise de Palmyre…

Si Raqqa m’était contée 

A mains nues, les citoyens de Raqqa sont en pleine révolte. Une vraie révolte, face à des combattants de Daesh affaiblis et médusés. La presse mainstream osait nous présenter des « manifestations » contre le président syrien Bachar-al-Assad dans les villes tenues par les terroristes dits rebelles. Toujours rien sur Raqqa ? En effet, un grand nombre de personnes de la ville, surtout des hommes, ont rejoint le mouvement anti-Daesh dans la ville. Ces personnes ne plantent pas seulement le drapeau syrien dans la ville mais scandent des slogans en faveur de l’armée arabe syrienne qui…arrive. Ce qui est sûr, Daesh n’a pas eu le courage de se rendre dans les zones de la ville où les citoyens lui ont dit non et hissé le drapeau syrien, aux places de al-Sawameh, de al-Dariyeh, de al-Moshleb, de Bab al-Bagdad et de al-Barazi.

1 commentaire

  1. « ..Ces personnes ne plantent pas seulement le drapeau syrien dans la ville mais scandent des slogans en faveur de l’armée arabe syrienne qui…arrive.  »

    Aucun Merdia français ne relate ces faits O combien important. Au contraire, ils continuent dans leurs mensonges et leur Assadophobie et russophobie. Bravo aux syriens résistants (peuple, pouvoir et Armée..), après plus de 5 ans de guerre mondiale, par terroristes interposés, jamais la victoire n’ a été aussi proche.

LAISSER UN COMMENTAIRE