PARTAGER

MamAfrika TV | Par Allain Jules

Au courant de l’avancée inéluctable et imparable des troupes syriennes le long de l’autoroute M45 entre Hama et Raqqa, c’est la panique générale dans le camp des terroristes de Daesh. C’est sauve qui peut. Il n’y a plus de chef pour donner le la. C’est à qui mieux mieux. La population locale montre elle aussi son exaspération avec des manifestations…

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter

Alors que les forces kurdes accompagnées des forces démocratiques (FDS) et aidées par les frappes russes avancent dans la région nord de la province de Raqqa, l’armée arabe syrienne avance côté ouest. L’étau se resserre sur les terroristes.

A Raqqa, selon des sources locales, plus un jour ne passe sans qu’il y ait des heurts entre les militants de Daesh. Hier encore, de violents affrontements ont éclaté entre plusieurs membres de l’Etat islamique. C’est chacun qui veut dicter sa loi à l’autre. Daesh est désormais un bateau ivre sans gouvernail d’Etambot. 

Raqqa voit peu à peu des terroristes quitter la ville, soit par peur, soit simplement pour rallier d’autres groupes terroristes. Plus de 200 membres ont quitté Daesh ces derniers jours. Un groupe terroriste d’Alep nommé Faylak al-Sham affirme que ces derniers l’ont rallié…

Plus tôt dans la journée, les terroristes du Front al-Nusra ont définitivement abandonné leurs positions dans le sud-ouest de Hama. Une offensive fulgurante de l’armée arabe syrienne les a fait fuir. Ils ont abandonné sur place leurs morts et leurs blessés.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE