PARTAGER

MamAfrika TV | Par Allain Jules

C’est ce que l’on nomme « tir chirurgical ». Un sniper anglais, des forces spéciales (SAS), a réussi l’exploit de décapiter un terroriste de Daesh à environ 1200 mètres de distance, avec une seule balle. Ironie du sort, ce dernier était en train de donner à de jeunes militants, au nombre de 20, un cours sur la…décapitation, rapportent les médias britanniques.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter 

Ce sniper britannique a utilisé une technique de tir appelée en anglais « wounding bullet » (la « balle blessante »). Autrement dit: la balle ne traverse pas sa cible mais « tourne » à l’intérieur de celle-ci causant des dommages irréversibles. Réaliser cette prouesse à plus de 1.000 mètres n’est pas donné à tout le monde.

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. On voit bien, c’est une frappe chirurgicale. Bon, c’est pas de la micro-chirurgie non plus, c’est sur que celui qui est aux champignons dans les 300 mètres, il est bon.

LAISSER UN COMMENTAIRE